Les chiens ont-ils la notion du temps ?

La notion du temps telle que nous la connaissons et l'utilisons au quotidien est une création de notre espèce, les humains.

Est-ce que les animaux se souviennent du bon vieux temps et méditent sur ce que leur réserve l’avenir ? Cette question est, aujourd'hui encore, le point central de débats animés au cœur de la communauté scientifique.


CE QUE L'ON SAIT

  • L'horloge interne : Qui n'a jamais été impressionné par son chien qui savait, avant tout le monde, que c'était l'heure de manger, d'aller se promener ou même l'arrivée de quelqu'un. C'est ce que l'on appelle le "rythme circadien". Cette seule observation nous pousse à croire que notre chien sait se repérer dans le temps. En réalité, se baser sur cet unique facteur n'est pas viable. Quasiment inconsciemment, nous répétons chaque jour, nos actions, activités et emploi du temps. Expert de l'association, votre chien repère très vite les causes à effets : prendre ses clés = sortir ; attraper la gamelle = manger ; sortir la laisse = promenade.


  • L'odorat : Grâce à son flair, le chien possède un super-pouvoir : celui de pouvoir voyager dans le temps. Le passé apparaît dans les molécules laissées sur le passage, tandis que la brise, lui permet de distinguer le futur proche, bien avant que nous soyons capable de le voir. Une étude s'est concentrée sur la perception du temps via son odorat. La conclusion est que l'absence de l'humain fait que le chien perçoit la diminution de son odeur dans la maison et associe le moment où son odeur est la plus faible, à son retour. En gros : "Je ne le sens presque plus, il va revenir !". Le chien aurait une idée plus ou moins précise du moment où on rentre à la maison, combiné aux rythmes circadiens et les routines établies !


CE QUE NOUS APPRENNENT LES ÉTUDES SUR LE SUJET


  • En 2018, Northwestern University, a pu mettre en évidence la capacité des chien à concevoir le temps qui passe. En examinant le cortex entorhinal médial du cerveau (où se trouve la mémoire et la navigation), les chercheurs ont découvert un ensemble de neurones qui s’excite lorsque le chien attend. Lorsqu'il attend, des cellules de chronométrage s’allument dans son cerveau. Alors que celles-ci sont inactives lorsque le chien est occupé. En clair, c'est l'horloge interne.


  • Une autre étude publiée dans la revue Applied Animal Behaviour Science tend également à montrer que les chiens ont conscience du temps qui passe. En se basant cette fois-ci sur leurs comportements, il est apparu que ceux laissés seuls plus de 30 minutes étaient bien plus expressifs au moment du retour de leurs humains. Cependant, aucun changement notoire n'a été constaté entre une absence de 2h ou de plus.




Le chien a une mémoire type épisodique, il peut se repérer dans le temps et l'espace grâce à son flair, est très à l'écoute de ses ressentis via son horloge interne mais n'est pas capable de conceptualiser. Et puisqu'il est impossible de les interroger pour savoir s’ils se remémorent consciemment d'un événement ou s’ils « savent » ce qu’ils ont vécus, la notion du temps chez le chien est donc une question très complexe, aujourd'hui encore sans réponse.


Nous n'avons donc pas de réponse définitive à vous apporter sur cette question. La communauté scientifique s'accordant pour dire, tour à tour, que c'est vrai puis faux.


En attendant, il est important d'enseigner à son compagnon l'ennui et la solitude, afin de lui permettre de vivre nos absences le plus sereinement possible.


L'anxiété de séparation est malheureusement l'un des comportements les plus fréquents chez les chiens domestiques. Il est pourtant facile d'éviter ce mal-être.


34 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout